Miranda Merron retrouve le circuit Imoca avec la Bermudes 1000 race

Mardi 23 avril 2019

58419859_10216312272492934_8371865019184316416_nMiranda Merron retrouve le circuit Imoca avec la Bermudes 1000 race

Fraichement débarquée de son Class40 Campagne de France, 4ème du Défi Atlantique entre La Guadeloupe et la Rochelle, la navigatrice Britannique Miranda Merron tourne sans transition la longue et belle page de son aventure en monocoque de 12,18 m, pour retrouver avec enthousiasme la catégorie reine du Vendée Globe, celle des voiliers de 18,28 m de la Classe Imoca. Son plan Owen Clarke de 2006, ex Great American IV, a retrouvé aujourd’hui son élément aquatique à Caen où il s’est refait une beauté dans la perspective de son premier rendez-vous sportif sous les couleurs de Campagne de France, la Bermudes 1000 race, course qualificative pour la participation au prochain Vendée Globe.

Avec ce retour en Imoca, depuis sa dernière expérience voici 9 ans avec Aviva, Miranda Merron débute la longue ascension vers ce Graal, cet Everest de la course au large, une participation au Vendée Globe 2020. Quelques jours après le Défi Atlantique disputé en équipage réduit, Miranda prendra le 8 mai prochain la barre d’un Imoca reconnu pour sa solidité et ses qualités marines, pour entamer sa campagne de qualification au tour du monde en solitaire et sans escale, dont le départ sera donné des Sables d’Olonne le 8 novembre 2020. Il faudra à Miranda cumuler le maximum de milles à l’occasion des 5 grandes courses programmées d’ici là. L’objectif est pour la plus Normande des navigatrices, avec l’aide de son compagnon Halvard Mabire, de terminer les courses, tout en peaufinant la mise au point et l’optimisation du voilier. « Notre projet est avant tout sportif et humain. Un tour du monde en solitaire ne sera jamais anodin » explique Miranda. « Après plus de 20 ans sur tous les océans du monde, et des tentatives autour du globe lors du Trophée Jules Verne avec Tracy Edwards, de la Volvo Ocean race,ou en Class40 lors de la Global Ocean race, le Vendée Globe m’appelle. Nous ne disposons pas des moyens pour jouer la surenchère technologique. Nous nous inscrivons résolument dans la démarche génétique de cette course, une femme, un bateau, et tous les océans du monde à parcourir en bonne intelligence marine. »

Première des trois épreuves inscrites au calendrier 2019 des IMOCA Globes Series, la Bermudes 1000 Race entre Douarnenez et Brest, via le mythique phare du Fastnet et une marque virtuelle au large de l’archipel des Açores, aura lieu du 8 au 15 mai prochain. Pas moins de 18 navigateurs et navigatrices solitaires, représentant six nationalités, sont inscrites à cette épreuve importante pour cumuler les milles en course pour les prétendants aux places sur la ligne de départ du prochain Vendée Globe. 

Rappel : cinq épreuves des Globe Series avant le Vendée Globe 2020 

Selon l’avis de course du Vendée Globe, si plus de 30 candidats remplissent les conditions d’inscription au tour du monde en solo, les skippers retenus seront ceux ayant effectué le plus grand nombre de milles sur les courses inscrites au calendrier des Globe Series. D’après les projections actuelles, 30 à 35 candidats pourraient se présenter pour le Vendée Globe 2020.

Comme prévu, cinq courses seront au programme des Globe Series d’ici au prochain Vendée Globe. En 2019, la Bermudes 1000 Race (coup d’envoi le 8 mai), la Rolex Fastnet Race (3 août) et la Transat Jacques Vabre (27 octobre). L’année 2020 sera très dense avec deux transatlantiques en solitaire (The Transat et la New York-Vendée) avant le grand départ du Vendée Globe, le 8 novembre des Sables d’Olonne.

Télécharger le fichier joint

Leave a Reply