Ce soir à Bahia

Miranda Merron et Halvard Mabire devraient en terminer ce soir avec leur respectivement 5 ème et 3ème Transat Jacques Vabre. Moins de 130 milles à parcourir ce matin pour le duo de skipper de Campagne de France. Il pourrait mettre un terme à ses 17 jours de course ce soir vers 20 heures heures Françaises, soit en milieu d’après midi au Brésil.

Une arrivée de jour est naturellement plus enviable pour profiter d’un finish haut en couleur le long des plages et des gratte ciels de Salvador de Bahia. Le vent, à l’approche de la ligne se fait plus instable en force comme en direction, laissant ainsi planer une petite incertitude sur l’heure d’arrivée. Comme en témoigne Miranda ce matin : « Nous allons aussi vite que possible car ça serait génial d’arriver de jour. Mais il reste pas mal de route, et le vent oscille beaucoup, mollissant parfois un peu trop. De toute façon, il est temps d’arriver car il ne reste quasiment plus de lait, ni fromage, ni chocolat. »
23 ème au classement, sur 29 voiliers Imoca au départ, Campagne de France occupe aussi le milieu de tableau des voiliers non pourvus de foils (14 au départ). Il laisse six voiliers de sa même génération dans son sillage, ainsi que toute la flotte des Class40, dont les derniers prototypes sont reconnus pour être capables de performances égales à supérieures à celles des anciens Imoca. Halvard et Miranda peuvent légitimement se satisfaire d’avoir tracé un sillon très propre tout au long des 4 500 milles de course. L’objectif principal qui était pour eux de finir et d’accumuler les milles dans la perspective de la qualification au Vendée Globe est en passe d’être atteint. Miranda semble avoir pris un immense plaisir à naviguer et à apprivoiser ce bateau.

Télécharger le fichier joint

Leave a Reply