• Image 1
  • Image 2
  • Image 3
  • Image 4

Un ralentissement bien mystérieux!

29 novembre 2020 Posted by mabire_2019a

Miranda Merron a déploré toute la journée d’hier un léger déficit de vitesse par rapport à ses adversaires les plus directs. De pointages en pointages, elle s’est interrogée tout en inspectant le bateau sous toutes ses coutures pour comprendre pourquoi Alexia Barrier ou Clément Giraud, qui évoluent tous deux à proximité immédiate de Campagne de France au large du Brésil, avançaient jusqu’à deux noeuds plus vite qu’elle, à conditions météos a priori équivalentes. 

Point d’explication ce matin. Campagne France a repris un rythme conforme à son potentiel, faisant jeu égal avec ses concurrents hier plus rapides. Bilan de cette journée très frustrante pour la Britannico-Normande, plus de 30 milles concédés à Alexia Barrier. Avec l’alizé qui prend de plus en plus d’Est au gré de la progression de Campagne de France vers le Sud, Miranda gagne quelques degrés dans l’Est et commence à arrondir sa route autour de la bordure de l’anticyclone de Sainte Hélène. Cette vaste zone de hautes pressions s’étale désormais sur près de 2 600 milles depuis les côtes d’Afrique du Sud.  Miranda doit choisir avec précision une route la plus efficace vers la pointe australe de l’Afrique, en évitant de trop flirter avec le centre déventé de l’anticyclone, tout en s’offrant un angle intéressant au vent. Les bulles dépressionnaires en formation au large de l’Argentine vont l’aider à glisser la semaine prochaine sous l’anticyclone. Elle fera alors son entrée dans  les quarantièmes rugissants, le pays de l’ombre comme les navigateurs aiment à appeler ces redoutables déserts océaniques.

Le mot de la nuit :

« Journée terriblement frustrante hier! J ‘ai été incapable de conserver la vitesse du bateau, et je ne comprends pas pourquoi. Puis avec l’heure du thé est arrivée la pétole, et le bateau et moi nous sommes retrouvés arrêtés sous d’énormes nuages gris, avec une vitesse quasi nulle. A la nuit tombée, alors que nous avions repris notre route, un des Gremlins qui hantent mes pilotes automatiques s’est réveillé, et a mis le bazar partout! Une fois le bateau remis dans le bon sens, j’ai navigué avec juste la trinquette afin de pouvoir tout vérifier tranquillement à bord. Halvard a dû beaucoup apprécier mon coup de téléphone en milieu de nuit! Côté positif des choses, la nuit éclairée par la lune est l’une des plus magnifique que j’ai vue. Il faisait presque assez lumineux pour pouvoir lire. C’est très humide sur le pont, mais il fait chaud. Le bateau pointe vers le Sud. Je n’ai aucune idée de ce que le sort me réserve pour aujourd’hui, car il se passe toujours quelque chose, et j’espère que ce sera mieux qu’hier.

Je suis vraiment dégoutée de ce qui arrive à Alex (Abandon d’Alex Thomason hier ndlr); le pense à lui, à sa famille, à ses sponsors et à ses supporters. Cette course est cruelle. Il manquera au  reste de la flotte. »


Entre Recifé et Salvador de Bahía…

28 novembre 2020 Posted by mabire_2019a

Entre Recifé et Salvador de Bahía Natal, Recife, Salvador… de grandes cités du Nordeste Brésilien qui rappellent à Miranda quelques souvenirs de l’an passé, quand à pareille époque, elle en terminait, en compagnie de son compagnon Ha...


Glissades Brésiliennes

27 novembre 2020 Posted by mabire_2019a

Longtemps englués dans le pot au Noir, Miranda et ses 5 compagnons de route, concurrents solitaires du Vendée Globe qui ferment la marche de la course, profitent à fond de ces alizés de Sud Est pour glisser vers les côtes du « Nordeste ...


Passage Equateur

26 novembre 2020 Posted by mabire_2019a

Miranda a passé l'Equateur cette nuit, enfin sortie du "pot au noir", que l'on pourrait appeler plus justement "pot de pus" ou "pot de glu", où la punition a été sévère pour les retardataires. Comme le disait très justement Audiard au ...


Campagne de France dans l’hémisphère Sud!

26 novembre 2020 Posted by mabire_2019a

Campagne de France dans l’hémisphère Sud!Miranda Merron a franchi l’équateur cette nuit, peu après minuit, après 17 jours et 18 heures de course, en 26 ème position, bord à bord avec Alexia Barrier, qui navigue moins de 3 milles à so...