• Image 1
  • Image 2
  • Image 3
  • Image 4

Halvard et Miranda préparent l’avenir

15 octobre 2016 Posted by mabire

cdf-ncr2-photo-p-deroualleA peine clôturée l’intense année 2016, pour sa plus grande part consacrée à la construction du nouveau Class40 Campagne de France, Halvard Mabire et Miranda Merron ont rapidement tiré les leçons de la première grande épreuve disputée en septembre dernier par leur nouvelle monture, la Normandy Channel Race. « Il nous faut naviguer, toujours et encore » Cette sentence laconique émise en choeur par le duo de skippers de Campagne de France, va au plus tôt être mise en oeuvre, une fois terminée d’ici deux petites semaines le chantier de révision programmé chez V1D2 à Caen. Halvard et Miranda se projettent ainsi vers les grandes échéances de 2017 et 2018, quitte à hiverner sous des cieux lointains mais plus propices à la pratique intensive de la voile. Campagne de France devrait donc imiter bon nombre de régatiers internationaux, et aller chercher cet hiver du côté de l’Arc Antillais matière à naviguer en course d’intensive manière, afin d’amener au plus vite le développement de leur class40 à son plein potentiel.

La Normandy Channel race 2016
« Les leçons de la Normandy Channel Race 2016, où nous prenons la 11ème place sur 27 partants, sont faciles à tirer! » Halvard Mabire, chez qui la langue de bois n’a guère de prise, reconnait volontiers avoir tout au long des milles milles de la grande Classique Normande, manqué de compétition face à une concurrence bien rôdée. « La Class40 est en plein développement. Elle rassemble des coureurs de très haut niveau, qui savent pousser leurs machines avec une rare intensité. Nos 18 mois passés en chantier, et notre naturelle réticence à ne pas toujours tirer au-delà du raisonnable sur un bateau encore neuf et pas encore optimisé, ne nous ont pas permis de tenir le rythme endiablé des leaders, d’autant plus qu’il faut bien avouer qu’avec Serenys et Generali nous n’avons pas été non plus les plus chanceux quant aux passages à niveau météo (arrêtés à Land’s End et au Fastnet, alors que les leaders et les poursuivants bénéficiaient de conditions leur permettant soit de s’échapper irrémédiablement, soit de nous rattrapper . Aussi, la météo assez virulente, avec notamment une Mer extrêmement casse bataeux rencontrée lors de la remontée vers Tuskar, n’a pas été des plus propice pour courir sereinement, dans la mesure où dans ces moments il convenait plus d’essayer de préserver tant bien que mal le matériel que de se focaliser sur la performance . C’est un constat qui amène naturellement sa réponse : il nous faut naviguer beaucoup cet hiver pour poursuivre le développement du bateau…. »

L’hiver aux Antilles
Les hivers Normands ne sont, hélas, pas propices à d’intenses séances de navigation. Halvard et Miranda nourrissent donc le projet de rallier la Caraïbe, afin de participer à plusieurs des nombreuses courses très disputées organisées du côté de la Grenade, Antigua ou Saint Martin, la RORC Carribean 600 par exemple. « En tant que membre du Royal Ocean Racing Club, je suis naturellement sensible aux courses organisées par mon club » exprime Miranda ; « Le 26 novembre prochain sera donné le départ de la troisième Royal Ocean Racing Club’s Transatlantic Race, au départ de Lanzarote aux Canaries, et dont l’arrivée est jugée après 3 000 milles de course à La Grenade, au sud de l’arc antillais. » De nombreux maxi yachts et autre multicoques océaniques, mais aussi quelques Class40, sont attendus au départ d’une course très séduisante pour les nombreux régatiers ambitionnant, à l’instar d’Halvard et Miranda, de tirer partie des exceptionnelles conditions de navigation offertes par la Caraïbe durant l’hiver continental. « Nous serons de retour au début du printemps pour enchaîner, sans transition, avec l’important programme de la Class40 en 2017, Grand Prix Guyader, Normandy Channel race, Les Sables – Horta – Les Sables, La Fastnet Race, la  Transat Jacques Vabre etc… ». L’objectif ultime étant que Miranda puisse prendre le départ de la Route du Rhum en Novembre 2018 sur un bateau éprouvé et qu’elle connaîtra sur le bout des doigts ».

Halvard et Miranda s’attachent comme à l’accoutumée à préparer leur monture dans les moindres détails pour ces longues et belles navigations à venir ; « La Normandy Channe race a laissé quelques traces » précise Halvard, « Quelques soucis de jeunesse vite réparables, mais aussi quelques améliorations que nous souhaitons apporter, au système de barre par exemple. » La remise à l’eau de Campagne de France devrait intervenir à la fin du mois.


Campagne de France, 11ème de la Normandy Channel Race

22 septembre 2016 Posted by mabire

Le Class40 Campagne de France de Miranda Merron et Halvard Mabire est arrivé aujourd’hui à Ouistreham à 17 heures 28. Son temps de course est de 5 jours, 0 heure, 28 minutes et 2 secondes. Ils ont parcouru les 960 milles de la distance théoriqu...


Normandy Channel race 2016 – Campagne de France, en toute modestie…

1 septembre 2016 Posted by mabire

Halvard Mabire et Miranda Merron prendront dimanche 11 septembre prochain le départ de la 7ème édition de la Normandy Channel Race à Caen. La grande course classique Normande réservée aux monocoques de la Class40 et qui investit depuis 2010 tou...


Campagne de France, 1er Class40 de la RORC Ile d’Ouesssant race

21 août 2016 Posted by mabire

Halvard Mabire et Miranda Merron ont de nouveau mené à la victoire dans leur classe des monocoques de 40 pieds (12,18 m) leur nouveau Class40 Campagne de France. Ils se sont imposés cette nuit peu après 3 heures du matin à Saint Malo, terme des ...


RORC Channel Race 2016 ; Campagne de France vainqueur en Class40

5 août 2016 Posted by mabire

Halvard Mabire et Miranda Merron poursuivent avec un certain succès la mise au point et l'optimisation de leur Class40 Campagne de France lancé en juin dernier. Ils étaient samedi matin au départ à Cowes, dans le Solent anglais, d'une classique ...